La lumière pulsée est un moyen d’épilation moderne, à la fois rapide, confortable et durable. Il est donc normal qu’elle soit très prisée de nos jours, aussi bien par les femmes que par les hommes. Elle est déjà proposée dans de nombreux centres de bien-être, mais est-ce que cette technique convient aux ados ? En voici quelques clarifications à ce propos.

L’épilation à la lumière pulsée : c’est possible à partir de quel âge ?

Il n’y a pas d’âge définitif pour qu’une personne puisse avoir recours à un épilateur à lumière pulsée pour s’épiler. Mais d’une manière générale, et afin d’éviter toute forme de désagrément, il est recommandé d’avoir plus de 20 ans pour la gent féminine, et d’attendre après 25 ans pour les jeunes hommes. Et même à ce niveau, tant que les poils ne sont pas encore suffisamment prêts pour l’épilation en question, il n’est pas recommandé d’y procéder.

Sinon, il a été aussi constaté qu’à partir d’un certain âge (vers la soixantaine par exemple), la pratique de l’épilation à la lumière pulsée n’est plus conseillée. Lorsque les poils sont de plus en plus fins, qu’ils ne sont plus assez foncés pour être discernés par le dispositif utilisé, la personne devrait alors se tourner vers une autre alternative plus appropriée.

La maturité des poils, la condition sine qua non de l’épilation à la lumière pulsée

Pour que l’intervention puisse se faire, ce qu’il faut en premier, c’est le degré de maturité des poils concernés. Les poils sont dits « matures » lorsqu’ils sont assez foncés et suffisamment épais pour être détectés par l’appareil. Ainsi, tant que la pilosité de la personne n’est pas encore assez mûre, ladite technique n’est pas envisageable, car peut s’avérer inefficace ou plutôt agressive, risquant d’occasionner des dégâts probablement irréversibles.

Voilà pourquoi l’épilation à la lumière pulsée ne convient donc pas aux enfants et aux adolescents. Pour ces catégories de personne, en effet, les poils ne font que commencer à apparaître et sont encore trop délicats pour faire l’objet d’une épilation semi-définitive.

La nature de la peau, un autre facteur à prendre en compte avant l’épilation

Avoir une pilosité mature n’est pas une raison suffisante pour faire appel à la lumière pulsée. Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que cette technique n’est adaptée qu’aux peaux de phototype 1 à 4. En d’autres termes, il est nécessaire que le teint soit suffisamment clair pour que l’épilation puisse faire son effet. Que ce soit donc à 20 ou à 25 ans, si la peau est d’apparence mâte, le résultat de l’intervention laissera toujours à désirer.

Même s’il est possible d’apporter certains réglages pour que la performance du dispositif s’adapte aux caractéristiques de l’épiderme, le rendu n’est jamais le même par rapport à l’usage de la technique sur une peau claire. Et même si la personne a un teint opalin, tant qu’elle est encore dans son adolescence, il ne lui est pas possible de recourir à ce système d’épilation, aussi pratique soit-il.

Catégories : Forum Beauté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *